Informations patients


Ma première consultation

Ma première consultation

Après avoir pris rendez-vous auprès du secrétariat pour une consultation avec un chirurgien orthopédiste :

Quels sont les documents nécessaires que je dois apporter pour le bon déroulement de ma consultation

  • Carte d’identité et carte vitale
  • Déclaration « accident de travail »
  • Attestation CMU
  • Arrêt de travail maladie ou accident
  • Lettre du médecin pour la première consultation
  • Compte rendu opératoire, compte rendu d’hospitalisation
  • Radiographies, IRM, scanners, arthroscanners, échographies, scintigraphies, etc. de moins de 1 an
  • Bilans sanguin, cardiaque, dentaire ou autres de moins de six mois
  • Examens complémentaires en lien avec votre problème orthopédique ou traumatique


Après avoir programmé avec le chirurgien et la secrétaire une date d’intervention chirurgicale :

Quels sont les documents que je vais recevoir pour préparer mon intervention

 

• Dossier d’hospitalisation « Médipôle de Savoie » comprenant :

Dossier d’admission

- Fiche d’admission et engagements / information « transport »
- Questionnaire médical d’anesthésie
- Fiche de consentement
- Désignation de la personne de confiance
- Autorisation d’opérer
- Suppléments à charge du patient
- Liasse autocopiante supplémentaire susceptibles de rester à charge du patient
- Questionnaire de satisfaction

Présentation et organisation de Médipôle

- Médipôle de Savoie : activités pratiquées
- Bienvenue à Médipôle de Savoie
- Description de l’établissement
- Présentation des praticiens exerçant à Médipôle
- Téléphone des cabinets de consultation
- Chirurgie ambulatoire
- Préparation à l’intervention : hygiène
- L’anesthésie
- Votre admission
- Guide pratique du séjour
- Votre sortie
- Règles d’or de l’identitovigilance
- Charte du patient hospitalisé
- Charte comportementale du patient
- Vos droits et devoirs
- Engagement qualité
- Engagement, Prise en charge de la douleur

• Prière de recevoir précisant :

- date et heure d’hospitalisation en chirurgie ou en ambulatoire
- date d’intervention
- informations et consignes à suivre impérativement pour votre meilleure prise en charge

• Consentement libre et éclairé à signer par vos soins

• Déclaration des dépassements d’honoraires pour demander la prise en charge par votre mutuelle (devis)

• Ordonnances pré-opératoires :

o Hospitalisation en Chirurgie orthopédique :

- Bilan sanguin,
- Bilan cardiaque
- Bilan dentaire
- Prescription de bas de contention, de bandes de contention et cannes anglaises
- Prescription d’attelle ou de genouillère
- Prescription de radiographie pré-opératoire

o Hospitalisation en chirurgie ambulatoire :

- Prescription de Bétadine en prévention d’infection nosocomiale
- Prescription de cannes anglaises et/ou bas de contention
- Prescription d’attelle ou de genouillère
- Prescription de radiographie pré-opératoire

• Informations sur les prothèses de hanche et/ou sur les prothèses de genou

• Informations sur les plasties ligamentaires

• Informations sur les arthroscopies

• Informations sur la visco-supplémentation

• Informations sur les dons de tête fémorale pour les banques de tissus osseux.

Les chirurgiens et les secrétaires restent à votre disposition pour toutes précisions complémentaires afin de vous assurer la meilleure convalescence et guérison possible.

Le dossier d'admission

Dès que votre intervention a été programmée, lors de la consultation avec le chirurgien orthopédiste, la secrétaire vous a remis votre dossier d’hospitalisation « Médipôle de Savoie ».

Comment préparer vos formalités d’admission ?

Votre ADMISSION en 2 TEMPS

La PRE-ADMISSION

Afin de préparer votre dossier d’admission, nous nous remercions d’apporter :

1. Le jour de votre consultation d’anesthésie

  • Le questionnaire médical d’anesthésie,
  • L’autorisation d’opérer pour un enfant mineur et patient sous tutelle ou curatelle,
  • La fiche d’admission du livret complétée,
  • Votre carte d’identité ou passeport,
  • Votre carte vitale à jour ou, à défaut de la carte vitale, l’attestation que vous a transmis la Sécurité Sociale – CPAM,
  • Eventuellement, la feuille d’accident de travail remise par votre employeur,
  • Votre dernière attestation de paiement Pôle Emploi, si vous êtes indemnisé(e) pour une période de chômage,
  • Votre attestation CMU
  • (Votre carte européenne d’assurance maladie, si vous êtes ressortissant(e) d’un pays de l’Union européenne, d’Irlande, de Norvège, du Liechtenstein ou de Suisse.)
  • Deux copies recto-verso de votre carte d’adhérent à votre assurance complémentaire et/ou la prise en charge de cet organisme, afin de connaître les modalités de remboursement et de vous éviter le règlement correspondant à leur prise en charge,
  • Nous indiquer votre choix de chambre (1 lit, 2 lits ou chambre handicapée) prise en charge selon votre contrat mutuelle.

En l’absence de la carte vitale, une caution de 500 euros (ou plus selon l’intervention pratiquée) vous sera demandée.

Le dossier d’admission est à déposer, impérativement, à l’accueil de Médipôle de Savoie à la sortie de votre consultation d’anesthésie.

L’ADMISSION

2. Dossier indispensable pour votre intervention

A PRESENTER IMPERATIVEMENT LE JOUR DE VOTRE ADMISSION :

  • Carte de groupe sanguin,
  • Clichés (radiographies, scanner, arthroscanner, IRM),
  • Compte rendu des consultations spécialisées (E.C.G. ; doppler),
  • Résultats biologiques récents,
  • Consentement éclairé signé à remettre à l’infirmière dès votre arrivée,
  • Les devis du chirurgien et de l’anesthésiste signés (voir liasse fin du livret d’admission)
  • Vos ordonnances de traitement en cours.

Nous vous remercions de votre confiance et restons à votre disposition pour toutes informations complémentaires. Pour cela, composez le 04 79 26 80 80.

Pour une hospitalisation en ambulatoire (une seule journée) :

Présentez-vous auprès de l’hôtesse d’accueil, à l’heure précisée la veille. Elle enregistrera votre arrivée et vous indiquera la procédure à suivre.

Vous serez alors pris en charge par une hôtesse des admissions qui vous orientera vers le service d’hospitalisation concerné où une personne de l’équipe soignante vous installera.

Pour une hospitalisation classique (plusieurs jours)

Présentez-vous auprès de l’hôtesse d’accueil, à l’heure précisée la veille. Elle enregistrera votre arrivée et vous indiquera la procédure à suivre.

Vous serez alors pris en charge par une hôtesse des admissions qui vous orientera vers le service d’hospitalisation concerné où une personne de l’équipe soignante vous installera dans votre chambre.

Si vous ne souhaitez pas que votre présence dans l’établissement soit divulguée (appel téléphonique…), vous devrez le signaler à l’hôtesse d’accueil lors de votre admission. Le nécessaire sera fait pour respecter votre anonymat.

IDENTITOVIGILANCE

Dès votre admission, au plus tard lors de votre arrivée dans le service d’hospitalisation, vous serez porteur d’un bracelet d’identification numérisé que vous devrez garder jusqu’à votre sortie de l’établissement.

Information pour les bons de transport

La Sécurité Sociale nous informe des dispositions relatives aux bons de transport (Décret n° 2011-258 du 10 mars 2011 et arrêté du 01 avril 2011).

Pour les consultations, la prise en charge du transport médicalisé n’est acceptée, que si une incapacité est avérée.

L’application d’une mesure met fin à la prise en charge systématique des transports pour les patients en ALD lorsque leur mobilité ne le justifie pas.

La prise en charge des frais de transport des assurés en ALD est réservée à ceux dont l’incapacité ou la déficience impacte la capacité à se déplacer par leurs propres moyens.

Les transports en véhicule personnel sont à privilégier et sont pris en charge à condition d’être accompagné.

En conséquence, si l’assuré capable de conduire seul ou de prendre un moyen de transport en commun, a recours à une ambulance pour se rendre aux soins, les frais de la course seront à sa charge.

Les transports en VSL et taxi sont pris en charge pour tout traitement et pour certains examens en rapport avec l’ALD.

Que dois-je faire vis-à-vis de la sécurité sociale ?

Vous devez vous rapprocher de votre caisse d’assurance maladie pour prévoir les documents nécessaires à votre enregistrement dans un hôpital privé, selon votre situation, à savoir :

  • Votre carte Vitale mise à jour auprès de la CPAM ou une attestation de droits à jour, téléchargeable sur votre compte ou à récupérer auprès de votre caisse d’assurance maladie,
  • Votre attestation CMU à jour, téléchargeable sur votre compte ou à récupérer auprès de votre caisse d’assurance maladie,
  • Si votre hospitalisation est liée à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, vous devrez apporter également la feuille d’accident du travail ou de maladie professionnelle remise par votre employeur ou par votre caisse d’assurance maladie.

Que dois-je faire vis-à-vis de ma mutuelle ?

Dès que votre intervention a été programmée, lors de la consultation avec le chirurgien orthopédiste, la secrétaire vous a remis votre dossier d’hospitalisation « Médipôle de Savoie » ainsi que les documents suivants :

  • Prière de recevoir précisant :
    • date et heure d’hospitalisation en chirurgie ou en ambulatoire
    • date d’intervention
    • informations et consignes à suivre impérativement pour votre meilleure prise en charge
  • Consentement libre et éclairé à signer par vos soins
  • Déclaration des dépassements d’honoraires pour demander la prise en charge par votre mutuelle

Vous devez demander à votre mutuelle un dossier de prise en charge concernant les dépassements d’honoraires afin de connaître les montants qui seront remboursés et ceux qui resteront à votre charge.

Faites vous bien préciser à quoi correspond une prise en charge à 100%, est ce le tarif sécu déjà prit en charge par la sécu auquel cas la mutuelle ne rembourse rien, ou bien prend elle en charge un supplément d'honoraire correspondant à 100% du tarif sécurité sociale.

Votre remboursement dépendra essentiellement de la nature et du prix du contrat que vous avez souscrit.

Certaines mutuelles ou complémentaires santé peuvent régler directement l’établissement dans lequel vous êtes hospitalisé(e).

Que dois-je faire vis-à-vis de mon employeur ?

Lorsqu’une intervention est programmée le jour de votre consultation avec le chirurgien orthopédiste, vous devez informer, sans tarder, votre employeur (et la médecine du travail) de la date d’intervention et du temps de convalescence prévus, en arrêt maladie ou en accident de travail, afin que votre employeur prenne ses dispositions pour assurer votre remplacement.

Vous devez envoyer à votre employeur et à votre caisse d’assurance maladie votre bulletin de situation ou d’hospitalisation (ce document fait office d’avis d’arrêt de travail) et votre arrêt de travail, en maladie ou accident de travail selon votre cas, remis le jour de votre sortie.

Il permet à votre caisse d’Assurance Maladie de calculer et de vous verser vos indemnités journalières, sous réserve, bien entendu, de remplir les conditions d’ouverture de droits.

Adressez votre arrêt de travail dans les 48 heures suivant votre hospitalisation :

  • à votre caisse d'Assurance Maladie ;
  • à votre employeur (si vous êtes salarié) ou à votre agence Pôle emploi (si vous êtes au chômage).

Que dois-je faire vis-à-vis de ma famille ?

Vous êtes mineur ou vous êtes adulte sous tutelle ou curatelle :

Vous êtes mineur ou vous êtes adulte sous tutelle ou curatelle et vous allez être opéré. Votre représentant légal (père, mère ou tuteur légal) doit certifier avoir l’autorité parentale ou l’autorité légale pleine et entière sur votre personne et doit signer une autorisation d’opérer et de réaliser tous les soins s’y rapportant, après avoir reçu toutes les informations nécessaires et complètes par le praticien.

Vous êtes adulte :

Dans le cadre de votre intervention, vous pouvez, si vous le souhaitez, désigner une personne de confiance, légalement capable (un proche, un parent, votre médecin traitant) pour vous accompagner dans toutes vos démarches et pour vous assister dans les consultations médicales afin de vous aider à prendre vos décisions.

Cette désignation d’une personne de confiance vaut pour toute la durée de votre hospitalisation, sauf révocation à tout moment de votre part et, dans ce cas, vous vous engagez à en informer l’établissement par écrit.

De façon générale

Il est conseillé d'informer vos proches de votre intervention, de sa nature, de la durée de l'hospitalisation, de l'endroit où vous serez, des moyens de vous contacter et des horaires de téléphone et de visite ainsi que le nom de votre chirurgien pour toute question référant à votre intervention.

Il est recommandé d'avoir décidé à l'avance avec vos proches de qui vous emmène et vous ramène du Médipôle. Dans quelles conditions vous pouvez être transporté. Quels sont les horaires d'entrée (matin tôt ou fin de matinée) et de sortie (le plus souvent fin de matinée).

Vous devez avoir discuté de l'endroit où vous ferez votre convalescence : domicile personnel, domicile d'un parent ou enfant ou personne de confiance, SSR : service soins et de rééducation, centre de rééducation, maison de repos, moyen ou long séjour. La sécurité sociale demande à ce que le retour à domicile soit réalisé le plus souvent possible, et organise une formule “PRADO“ consistant à prendre rendez-vous à la place du patient ou patiente opéré(e) auprès d'une infirmière et d'un cabinet de kiné pour commencer les soins à domicile. La possibilité d'être prit en charge devenant plus complexe et reste réservé en priorité pour les personnes seules et les personnes handicapées.

Que dois-je apporter pour mon hospitalisation ?

En hospitalisation ambulatoire (<24h)

Vous devez apporter selon votre hospitalisation une ou plusieurs des affaires suivantes :

  • Cannes éventuellement
  • Dossier d'admission
  • Vos traitements en cours
  • Evitez les objets de valeurs et colliers bague perçing alliances etc..
  • Un coffre est à disposition à l'accueil.

En hospitalisation prolongée (>24h)

Vous devez apporter selon votre hospitalisation une ou plusieurs des affaires suivantes :

  • Cannes ?
  • Attelle ?
  • Genouillère ? (plastie ligamentaire)
  • Bas de contention
  • Bande biflex
  • Dossier d'admission 
  • Vos traitements en cours
  • Votre nécessaire de toilette et serviette de toilette (non fournies)
  • Votre linge (propre)
  • Evitez les objets de valeurs et colliers bague perçing alliances etc..
  • Un coffre est à disposition à l'accueil.

Que dois-je faire vis-à-vis de mon hygiène ?

  • Vous devez venir avec des vêtements propres lavés récemment
  • Evitez les chaussures de sport dont l'odeur est incommodante pour le personnel et les visiteurs
  • Pas de collier de bagues de piercing ou de bijoux
  • Ongles des mains et des orteils coupés courts et brossés
  • Zone opératoire propre et de préférence sans plaie ni dermabrasion
  • Si la pilosité n'est plus reconnue comme facteur de risque d'infection il est préférable d'avoir tondu la zone opératoire au moins une semaine auparavant pour éviter d'enfouir des poils dans une plaie opératoire, une prothèse ou une articulation et également pour ne pas gêner la réalisation des pansements et le collage de ceux-ci. Une tonte laissant un poil très court est très suffisante, il ne faut pas raser pour ne pas abimer la peau et risquer une résurgence de la flore microbienne profonde.

Qui dois-je consulter avant mon intervention ?

Le dentiste souvent

Le cardiologue souvent

L'anesthésiste toujours

  • Vous devez impérativement voir l'anesthésiste en consultation tel : 04.79.26.81.81 dans le mois qui précède l'intervention.
  • Pensez à appeler le secrétariat des anesthésistes, dès que la date de votre intervention est fixée, afin d'obtenir votre rendez-vous dans le mois qui précède l'intervention. (si cela n'a pas été fait par le secrétariat lors de votre consultation)
  • Avant le rendez-vous avec l'anesthésiste, vous devez en cas d'intervention prothétique ou osseuse.
  • Faire un bilan cardiaque, dès que possible, en prenant rendez-vous chez votre cardiologue, ou un cardiologue de votre choix, ou un cardiologue consultant au Médipôle (tel : 04.79.26.80.66 ou 04.79.26.80.56).
  • Faire une radio panoramique dentaire et prendre rendez-vous auprès de votre chirurgien-dentiste, dès que possible, afin de réaliser un bilan dentaire pré-opératoire. (pour les prothèses uniquement)
  • Faire un bilan sanguin quinze jours avant si possible le rendez-vous avec l'anesthésiste et un bilan "recherche A.C.I." une semaine avant votre hospitalisation.
  • Ces résultats des bilans pré-opératoires ainsi que le livret d'hospitalisation, dûment rempli par vos soins, sont à rapporter impérativement lors de la consultation avec l'anesthésiste.


Afin d'éviter les déplacements, vous pourrez réaliser (si nécessaire) la radiographie pré-opératoire, le même jour que le rendez-vous avec l'anesthésiste.

Que dois-je faire pour mon départ ?

A domicile

En informer l'équipe soignante lors de mon arrivée en hospitalisation. Décider avec mes proches et mon médecin si je rentre en voiture particulière (VP) ou si j'ai besoin d'un véhicule sanitaire léger (VSL) ou un taxi ou une ambulance.

En cas de VSL Taxi ou ambulance un bon de transport doit être établit par votre chirurgien. Vous devez en discuter avec l'équipe soignante, vos proches et votre chirurgien afin de l'informer de votre choix. Le bon de transport est établit et signé par le chirurgien le jour de votre départ.

En cas de nécessité d'une aide de soins à domicile, votre caisse d'assurance maladie a mis en place une formule appelée “Prado“ qui permet de contacter une infirmière et un ou une kiné à domicile. Si cette procédure vous intéresse et que vous résidez dans le département de votre établissement de soins (Savoie pour le Médipôle) ; et que vous êtes affiliés à la CPAM, vous pouvez en faire la demande auprès de notre service administratif qui en fait la demande (l'infirmière du service contacte notre assistante sociale).

En service de soins et de rééducation : SSR

Concernant les demandes éventuelles pour un service de soins et de rééducation (par exemple au Médipole) , pendant votre hospitalisation au Médipôle, vous devrez en informer l'infirmière de l'étage, le jour d'entrée en hospitalisation.

AUCUNE PRE-DEMANDE NE POURRA ÊTRE FAITE A l'AVANCE.

Nous formulons une demande par un logiciel internet obligatoire de la CPAM nommé “Trajectoire“.

En centre de rééducation

Concernant les demandes éventuelles pour un centre de rééducation, après votre hospitalisation au Médipôle, vous devrez en informer l'infirmière de l'étage, le jour d'entrée en hospitalisation.

AUCUNE PRE-DEMANDE NE POURRA ÊTRE FAITE A l'AVANCE.

Nous formulons une demande par un logiciel internet obligatoire de la CPAM nommé “Trajectoire“.

Quels services administratifs dois-je consulter avant mon départ ?

Le bureau des sorties

Le jour de votre départ, vous devez vous rendre, avant de partir, au bureau des sorties afin de vous acquitter des frais restant à votre charge.

SUPPLEMENTS D’HONORAIRES

Les chirurgiens, spécialistes et anesthésistes de l’établissement sont conventionnés avec la Sécurité Sociale. Leur conventionnement en secteur II (honoraires libres) les autorise à pratiquer des honoraires supérieurs au tarif de base de la Sécurité Sociale lors de votre intervention. (Le tarif sécu étant bloqué au même niveau depuis 1984 (gouvernement Raymond Barre) ; coût de la vie x7 en 2014)

Ce montant d’honoraire est fonction, notamment, des circonstances, des difficultés et/ou des risques liés à l’intervention et de la notoriété du praticien.

Le praticien est à votre disposition pour vous donner toute information à ce sujet et s’efforce d’appliquer ce supplément avec tact et mesure.

Ces suppléments peuvent être pris en charge pour tout ou partie par votre mutuelle, votre assurance complémentaire, selon votre contrat. Vous êtes invités à vous renseigner auprès d’elle, voire à nous fournir « une prise en charge ». (Bien se faire préciser à quoi correspond une prise en charge à 100%, est ce le tarif sécu déjà prit en charge par la sécu auquel cas la mutuelle ne rembourse rien, ou bien prend elle en charge un supplément d'honoraire correspondant à 100% du tarif sécu!)

Les éventuels montants de ces suppléments pris en charge figurent sur le document facture récapitulant les frais et tarification de votre séjour. Ils sont encaissés par l’établissement (chèque à l’ordre de Médipôle) pour le compte du/des praticiens concernés et sont réglés lors de votre hospitalisation (à défaut une facture complémentaire vous sera adressée).

SUPPLEMENTS HOTELIERS

Conventionné avec la Sécurité Sociale et nombre de mutuelles, l’établissement est autorisé à pratiquer des suppléments hôteliers :

  • Le choix d’une chambre individuelle
  • La mise à disposition d’une télévision
  • La mise à disposition et l’utilisation du téléphone
  • L’accès internet
  • Les repas ou petits déjeuners des accompagnants
  • L’utilisation d’un lit accompagnant

Selon votre contrat, selon la convention d’établissement avec votre mutuelle et selon la décision de votre mutuelle, ceux-ci sont pris en charge pour tout ou partie.

Le détail de ces suppléments hôteliers figure sur la facture de votre séjour. A défaut de la prise en charge par votre mutuelle, ils sont à régler au moment de votre départ.

Les services sont à votre disposition pour toute information relative à ces aspects.

POUR LE COMPTE DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE

La réglementation des organismes sociaux laisse à charge des patients :

  • Le « Forfait journalier » (F.J.) de « x € » / jour ; institué par la loi du 19/01/1983
  • La « Participation Assuré Social » (P.A.S.) de « y € » / Séjour institué ; par la loi du 01/09/2006.

FACTURATION / ENCAISSEMENT

Reste à Charge : RAC : si vous avez des frais restant à votre charge, ils seront à régler lors de votre sortie.

La Facture Justificative Globale vous sera adressée avec un délai, de l’ordre de 30 jours, nécessaire au traitement informatique de toutes les données de votre séjour.

Nous vous remercions de votre compréhension et la Direction reste à votre disposition pour toutes informations.

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION

Pour améliorer la prise en charge de nos patients, nous sollicitons votre avis. Nous vous remercions de remplir, de déposer à l’accueil ou de renvoyer le questionnaire de satisfaction que vous trouverez dans votre dossier d’hospitalisation.

Ce questionnaire, systématiquement transmis à la Direction, concerne l’Administration, la prise en charge par l’équipe médicale et soignante, la prise en charge de la douleur, les droits et informations du patient, l’hôtellerie, le délai d’attente, la sortie.

Le secrétariat

Le secrétariat vous remet un certain nombre de documents selon vos besoins :

  • Ordonnances de médicaments antalgiques, anti-inflammatoires
  • Ordonnance d'anticoagulants
  • Ordonnance de pansements à faire réaliser par une infirmière à domicile
  • Ordonnance de rééducation
  • Arrêt de travail
  • Certificat médical
  • Bon de transport en véhicule personnel VP ou sanitaire léger VSL ou ambulance selon les cas.
  • Compte rendu opératoire
  • Rendez-vous post-opératoires avec ou sans radiographie de contrôle (le rendez-vous auprès du Service d’Imagerie du Médipôle sera pris par la secrétaire médicale.
  • Protocole de rééducation et/ou d'auto-rééducation
  • Fiche d'information de votre intervention et des suites

Quels sont les documents que je rapporte à mon domicile

  • Dossier d’admission
  • Documents médicaux, radio et examens complémentaires
  • Attelle, béquilles etc..

Comment je gère ma rééducation ?

Ma rééducation pour ma prothèse de hanche

Vous avez été récemment opéré d’une prothèse totale de hanche. Que dois je faire pour rééduquer ma hanche ? :

Pour plus d'informations sur ma rééducation de PTH télécharger notre PDF 

Ma rééducation pour ma prothèse de genou

Que dois je faire à mon retour à domicile avec mon genou opéré ? :

Pour plus d'informations sur ma rééducation de prothèse de genou télécharger notre PDF 

Ma rééducation pour mon ligament croisé

Consignes pour les patients opérés d'une plastie ligamentaire pour remplacement du LCA

Pour plus d'informations sur ma rééducation de ligament croisé antérieur technique KJ : télécharger notre PDF 

Pour plus d'informations sur ma rééducation de ligament croisé antérieur technique Ischio-jambier DIDT ou DT4 : télécharger notre PDF 

Ma rééducation pour mon opération du ménisque

Après une arthroscopie du genou pour une lésion méniscale, que dois je faire ? :

Pour plus d'informations sur la rééducation de mon ménisque télécharger notre PDF 

Ma rééducation pour ma fracture

Je suis en convalescence de ma fracture de jambe, que dois je faire ?

Pour plus d'informations sur ma rééducation de ma fracture de jambe télécharger notre PDF 

Ma rééducation pour mon entorse du genou

Je suis handicapé par une entorse récente du genou, que puis-je faire ?

Pour plus d'informations sur ma rééducation de mon entorse de genou télécharger notre PDF 

Travaillez votre flexion passive :

Placez vous au bord d’une table assez haute et laissez tomber votre jambe pour plier de 0 à 90° progressivement en réalisant des mouvements de balancier. Au début vous pouvez vous aider de l'autre jambe en plaçant votre pied opposé sous la cheville du membre opéré pour soulager l'effort et la douleur. Progressivement vous accentuez le mouvement et vous pouvez augmenter l'amplitude de flexion en plaçant cette fois-ci le talon du pied opposé en avant de votre cheville coté opéré.
En mobilisant précocement votre genou, vous éviterez ainsi la formation des adhérences qui collent les plans de glissement de l’articulation.
Ne forcez pas !. Si la rééducation est trop douloureuse, glacez alors votre genou et continuez doucement (pack congelé ou petit pois surgelés sur un linge pour éviter les gelures).

Travaillez votre quadriceps :

Sollicitez votre cuisse tous les jours, trois fois par jour en contractant votre quadriceps.
Vous placez votre jambe allongée sur un lit un canapé ou par terre puis vous commencez par contracter votre cuisse en voulant pousser le genou en arrière, sans soulever les fesses ni les contracter. Vous entamez tout d’abord 5 séries de 12 contractions flash (60) puis 5 séries de 8 contractions longues de 6 secondes (40) en prenant bien soin de relâcher le muscle entre chaque contraction. Cela vous fait 100 contractions à renouveler matin après midi et soir soit 300 par jour.

Les contractions servent à réveiller le quadriceps pour lui éviter de fondre, mais aussi pour décoller la rotule et la faire monter vers le haut de la cuisse. Après cet échauffement, faites quelques élévations de votre jambe en extension complète (¨ extension active ¨), c’est à dire orteils et pied relevé au maximum vers vous, genou tendu sans monter trop haut.

Ma consultation de suivi

Votre rendez-vous vous a été remis lors de votre sortie du Médipôle.

Que dois-je apporter lors de mes consultations post-opératoires ?

  • Vos radiographies et autres examens post-opératoires à chacune des consultations
  • Vos carte nationale d’identité et carte vitale
  • Votre attestation CMU, le cas échéant
  • Votre déclaration accident de travail
  • La copie de votre arrêt de travail
  • La lettre de votre kiné avec votre bilan écrit
  • Eventuellement une lettre de votre médecin ou d'un spécialiste ayant effectué un examen complémentaire

Les chirurgiens et les secrétaires restent à votre disposition pour toutes précisions complémentaires afin de vous assurer la meilleure convalescence et guérison possible.

Récupération rapide après chirurgie

Récupération rapide après chirurgie d'une plastie du LCA : RRAC pour LCA 

Récupération rapide après chirurgie d'une prothèse totale de genou : RRAC pour PTG

Récupération rapide après chirurgie d'une prothèse totale de hanche : RRAC pour PTH

 

RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE (RRAC)

D'UNE PLASTIE DU LCA 

Introduction

 

Les dernières études internationales et enquêtes épidémiologiques de récupération après chirurgie montrent que la durée d'hospitalisation a un effet direct sur la qualité de la récupération et sur le risque de complications.

Globalement plus le séjour est long, plus le risque de complications et de récupération moins bonne est important.

Depuis 2015 nous avons mis en place progressivement un ensemble de mesures concernant tous les secteurs d'activité du Médipôle pour répondre à cette logique de santé publique.

Il s'agit d'une transformation des habitudes, de mise en place de protocoles et de l'établissement de procédures techniques, humaines et médicamenteuses.

Elles concernent essentiellement la chirurgie orthopédique du membre inférieur et du rachis et la chirurgie viscérale.

 

Depuis 2016 le Médipôle de Savoie est devenu établissement formateur pour des hôpitaux de la région Rhône Alpes.

 

 

Technique

 

Tous les acteurs de soins sont concernés :

 

-       Le chirurgien en consultation qui vous informe

-       La secrétaire qui vous donne des informations orales et écrites et tient une permanence téléphonique pour répondre à vos questions.

-       Votre kiné qui prend contact avec vous et votre genou avant chirurgie pour une prise en charge globale.

-       L'anesthésiste qui évalue votre état de santé et la possibilité d'un retour rapide à domicile. Il prend en compte vos traitements pour éviter des effets secondaires médicamenteux.

-       Le secteur administratif qui organise votre séjour avec en particulier une hospitalisation rapprochée en fonction de votre heure d'intervention.

-       Les infirmières qui organisent le plan de soins, la préparation cutanée, la douche, la prémédication en fonction du planning opératoire.

-       Le cadre du bloc opératoire qui planifie votre intervention pour un retour en chambre précoce pour commencer la rééducation.

-       Le chirurgien qui adapte sa technique, son planning, raccourcit la durée du garrot, qui infiltre l'articulation pour anesthésier l'articulation pour les heures post-opératoires.

-       L'anesthésiste au bloc qui perfuse des produits qui diminuent le saignement, contrôle au plus près la tension artérielle et la durée de l'anesthésie.

-       L'équipe infirmiers de la salle de réveil qui met en place l'attelle refroidissante en marche, limite les administrations de morphiniques.

-       Le chirurgien écrit ses consignes en sortie de bloc sur le logiciel du Médipôle afin que toute l'équipe soignante soit en possession des informations concernant votre intervention et les suites immédiates afin d'éviter les erreurs de consignes et les retards de communication facteur d'inertie de mise ne place des soins ou d'erreur.

-       Le service radio qui tient compte du planning de rééducation post-opératoire.

-       Les kinés qui organisent leur tour pour la prise en charge rapide après chirurgie et vous aider à faire vos premiers mouvements et premier levé.

-       Les infirmières qui veillent à limiter le jeun post opératoire et s'assurent de votre récupération, du pansement et de l'attelle.

-       La secrétaire qui organise vos papiers et ordonnances de sortie en avance.

-       Le chirurgien qui passe le soir vous donner des informations sur le déroulement de l'intervention, les consignes, les suites.

 

 

En pratique

 

Après consultation :

 

-       Le chirurgien vous informe de la procédure en consultation

-       La secrétaire vous remet des instructions écrites

-       Vous prenez rendez vous avec votre kiné avant la chirurgie

-       Vous pensez à vous munir des genouillères, cannes, médicaments personnels, documents administratifs, radios scanner ou IRM pour votre hospitalisation

 

 

Après chirurgie :

 

-       Vous avez le membre placé pour quelques heures dans une attelle noire glaçante et compressive de type "Game Ready". Elle a pour but de diminuer le saignement post-opératoire et soulager une partie des douleurs de l'intervention. Cette attelle alterne compression-décompression toutes les demi-heures.

-       On vous rééduque rapidement avec pour objectif d'arriver à vous lever le jour même ou le lendemain matin.

-       Vous connaissez, ou on vous explique votre programme de rééducation personnel (stimulation du quadriceps en position allongée, flexions, pendulaire du genou en bord de table, lever progressif, se mettre au fauteuil, s'habiller).

-       Vous devez vous alimenter dans les heures qui suivent la chirurgie pour éviter les effets d'un jeun trop prolongé (fatigue, hypoglycémie, variation de tension, nausées). 

Le lendemain : J1

-       Vous avez à disposition votre genouillère glaçante que vous avez achetée. Nous vous conseillons de la mettre en place au moins trois heures par jour.         

-       Vous devez sortir du lit et ne pas vous considérer "malade", mais "convalescent(e)".

-       Avant de vous lever vous devez faire entre 50 et 100 petites flexions du genou au lit

-       Puis vous mettre assis(e) au bord du lit jambe pendante pour faire 50 à 100 flexions douces en "pendulaire".

 

-       Enfin vous lever avec aide le premier jour (Kiné-infirmière) et vous mettre au fauteuil et vous habiller.

-       Deux a trois siestes sont utiles dans la journée, mais les repas doivent être pris assis au fauteuil pour des raisons d'hygiènes et pour stimuler votre verticalisation.

-       La station allongée prolongée est néfaste pour le rythme cardiaque, le drainage veineux, le drainage des hématomes et la récupération musculaire.

 

-       L'après midi vous devez pouvoir marcher dans les couloirs avec deux cannes

-       Sortie en milieu d'après midi et retour à domicile en voiture assis.

-       Prise en charge par votre kiné dès le lendemain, à domicile au début.

RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE (RRAC)

D'UNE PROTHESE TOTALE DE GENOU

 

Après chirurgie :

 

-       Vous avez le membre placé pour quelques heures dans une attelle noire glaçante et compressive de type "Game Ready". Elle a pour but de diminuer le saignement post-opératoire et soulager une partie des douleurs de l'intervention. Cette attelle alterne compression-décompression toutes les demi-heures.

-       On vous rééduque rapidement avec pour objectif d'arriver à vous lever le jour même ou le lendemain matin.

-       Vous connaissez, ou on vous explique votre programme de rééducation personnel (flexions, pendulaire du genou en bord de table, lever progressif, se mettre au fauteuil, s'habiller).

-       Vous devez vous alimenter dans les heures qui suivent la chirurgie pour éviter les effets d'un jeun trop prolongé (fatigue, hypoglycémie, variation de tension, nausées).

 

 

Le lendemain : J1

 

-       Vous avez à disposition votre genouillère glaçante que vous avez achetée. Nous vous conseillons de la mettre en place au moins trois fois une demi heure par jour.         

-       Vous devez sortir du lit et ne pas vous considérer "malade", mais "convalescente".

-       Avant de vous lever vous devez faire entre 50 et 100 petites flexions du genou au lit

-       Puis vous mettre assis(e) au bord du lit jambe pendante pour faire 50 à 100 flexions douces en "pendulaire.  

-       Enfin vous lever avec aide le premier jour (Kiné-infirmière) et vous mettre au fauteuil et vous habiller.

-       Deux a trois siestes sont utiles dans la journée, mais les repas doivent être pris assis au fauteuil pour des raisons d'hygiènes et pour stimuler votre verticalisation.

-       La station allongée prolongée est néfaste pour le rythme cardiaque, le drainage veineux, le drainage des hématomes et la récupération musculaire.

 

Les jours suivant : J2 à J4

-       Pansement léger

-       Repas assis au fauteuil

-       Marche dans les couloirs : 2 à 4 sorties

-       Autonomie dans la salle de bain

-       100 à 300 flexions par jour

-       ablation du redon si vous en avez un

-       premiers pas dans les escaliers

-       une canne possible en opposition

A partir de J4

-       Selon état général et dispositions à domicile, retour à la maison ou départ en SSR.

-       Augmentation de l'autonomie

RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE (RRAC)

D'UNE PROTHESE TOTALE DE HANCHE

Après chirurgie :

 

-       On vous rééduque rapidement avec pour objectif d'arriver à vous lever le jour même ou le lendemain matin.

-       Vous connaissez, ou on vous explique votre programme de rééducation personnel (flexions de hanche, lever progressif, se mettre au fauteuil, s'habiller).

-       Vous devez vous alimenter dans les heures qui suivent la chirurgie pour éviter les effets d'un jeun trop prolongé (fatigue, hypoglycémie, variation de tension, nausées).

 

Le lendemain : J1

 

-       Vous devez sortir du lit et ne pas vous considérer "malade", mais "convalescent(e)".

-       Avant de vous lever vous devez faire entre 50 et 100 petites flexions de hanche au lit

-       Enfin vous lever avec aide le premier jour (Kiné-infirmière) et vous mettre au fauteuil et vous habiller.

-       Deux a trois siestes sont utiles dans la journée, mais les repas doivent être pris assis au fauteuil pour des raisons d'hygiènes et pour stimuler votre verticalisation.

-       La station allongée prolongée est néfaste pour le rythme cardiaque, le drainage veineux, le drainage des hématomes et la récupération musculaire.

 

Les jours suivant : J2 à J4

 

-       Pansement léger

-       Repas assis au fauteuil

-       Marche dans les couloirs : 2 à 4 sorties

-       Autonomie dans la salle de bain

-       ablation du redon si vous en avez un

-       premiers pas dans les escaliers

 

A partir de J4

 

-       Selon état général et dispositions à domicile, retour à la maison ou départ en SSR.

-       Augmentation de l'autonomie

 


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales