Le fémur

Os long, le plus solide du squelette. 

Sa courbure a évoluée avec l'acquisition de la bipédie au cours de l'évolution de l'espèce. Il supporte le corps humain a plus de quatre fois son poids. 

Sur le plan professionnel il reçoit aussi bien une prothèse de hanche dans sa partie supérieure qu'une prothèse de genou dans sa partie inférieure. 

Que recherchez-vous ? 


Les fractures de l'extrémité supérieure du fémur

 

Définition :

On comprend dans la hanche traumatique les lésions accidentelles de la région de la hanche.Elles comportent des lésions osseuses ; des lésions des parties molles (peau sous peau muscles tendons aponévrose) et très rarement, des lésions vasculo-nerveuses.

Le traumatisme de hanche le plus commun en France et dans les pays développés hors conflit;  est la fracture de l'extrémité supérieure du fémur : FESF. Ces fractures sont le résultat d'une équation : énergie cinétique / résistance de l'os.

 

 

Pour en savoir plus, télécharger notre PDF sur le fémur 

Les fractures de l'extrémité inférieure du fémur

   

Les fractures du l'extrémité inférieure du fémur.

 

I - fracture de l'extrémité inférieure du fémur : FEIF.

La particularité de ces fractures est d'être proche de l'articulation du genou.

On distingue ainsi les fractures au dessus du genou : supra-condyliennes

           

Et les fractures qui atteignent l'articulation : Inter condylienne ou trans condyliennes.

 

On remarque que l'anatomie n'est pas totalement retrouvée du fait de la complexité du puzzle osseux et des tractions musculaires et ligamentaires entravant la bonne remise en place des fragments osseux.

Dans ce cas il existait un trouble de rotation important ayant nécessité une reprise.

 

Leur traitement est difficile et nécessite de remettre en place correctement les condyles alignés ensemble puis de les synthèser au reste du fémur le plus souvent par une plaque.

Les suites sont longues et demandent facilement 6 mois de rééducation avec des passages en centre spécialisé.

 

Ces fractures atteignent le plus souvent des femmes âgées, parfois au dessus d'une prothèse de genou. Chez les jeunes il s'agit de fractures violentes lors d'un accident de la circulation ou de ski ou de sport rapide du fait d'une haute énergie cinétique.

 

 Les séquelles sont presque systématiques lorsque l'articulation est atteinte car il reste toujours une perte de flexion et parfois d'extension. La survenue d'une arthrose dans les 15 ans n'est pas rare et peut nécessiter une prothèse de genou dont les résultats restent moins bons que les prothèses sur genou sans ATCD fracturaire. Le principal problème étant celui de la raideur.

 

Fracture de l'extrémité inférieure du fémur sur Prothèse de genou :

 

En cas de fracture supra condylienne sur prothèse de genou les séquelles à type de raideur sont encore plus fréquentes et prononcées du fait de la présence de l'implant et de l'âge du patient. La synthèse est d'autant plus complexe que la place restant dans l'os pour le fixer est limitée par la présence du métal de la prothèse.

 

 


Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales